Salut à tous,

 

ENFIN, c’était avec impatience que j’attendais la reprise !

Pour moi qui ai décidé de ne pas prendre de vacances cette année, cette période estivale était donc très longue ! Cela m’as permis tout de même de bien m’entraîner et de me préparer pour la reprise. 💪

 

Ma seule course du mois d’août fut l’EDF Cenis Tour. Il fallait que je reprenne rapidement 😀

 

C’est donc avec le Trail de la foulée Bessenoise, que la saison 2017-2018 commence. 18 KM avec 500 de dénivelé positif, plutôt dans la fourchette de mes distances favorites (10-30 KM).

 

la foulée bessenoise 2017 morning runner

 


Enfin, la saison commence !

Ce matin, je suis excité, et j’ai hâte d’être au départ de ce Trail que je découvre pour la première fois.

C’est donc avec une grande aisance et motivation que je me sors de mon lit à 06H00, pour prendre une bonne douche et passer en mode “chef en basket” le temps de confectionner mes pancakes protéinés (la recette arrive bientôt 😉).

 

Une fois les pancakes au plus profond de mon estomac, j’attends Nina et Tania, qui vont m’accompagner au Bessenay pour réaliser le 9 KM de leur côté.

 

Et oui, je suis un homme comblé ce matin ! 😀

 

la foulée bessenoise 2017 morning runner

 


On retrouve les bonnes habitudes

Bon, après s’être perdus 15 fois, roulés dans des chemins de terre, et avoir confondu “Le Bessenay” et “Bessenay” 😂, nous arrivons à l’heure dans le très beau village du Bessenay !

Une fois sur place, le temps est plutôt idéal, il ne fait pas une grosse chaleur, on est bien ! 😀

Nous filons comme d’habitude retirer les dossards. Aujourd’hui je suis le numéro 52, et le cadeau coureur est un T-shirt souvenir :

la foulée bessenoise 2017 morning runner

 


Le départ

Après un bref échauffement, c’est direction la ligne de départ, en tête, que je me dirige. Je dois tout de même prendre garde car les deux départs sont simultanés et je ne veux pas me faire prendre par le rythme des coureurs du 9 km ! Stay calm 😬

la foulée bessenoise 2017 morning runner

 

Bien heureusement, nous nous séparons rapidement au bout de 500m. C’est donc avec une dizaine de coureurs environ que je pars en tête.

J’en profite pour discuter avec un coureur habitué à cette course, qui me confirme que le niveau de cette année est très relevé.

 


Des montées et relances difficiles !

Arrivé au KM 6, c’est le début de la difficulté de la course. Au programme un condensé de montées et relances avec 500m D+, jusqu’au KM 12.

C’est la que la tête de la course composée de 5 coureurs, prend le large. Je m’accroche, et je sais que je suis dans le top 10 à ce moment là.

Arrivé au KM 10, je sais qu’il reste plus beaucoup de dénivelé à gravir et je décide de prendre un risque et de relancer en pleine montée pour rattraper un petit peu mon retard.

Stratégie plutôt payante et je gagne 3 places précieuses.

 


Un final bien géré

Une fois au KM 12, un bénévole m’annonce que c’est terminé avec les montées, et que le parcours est roulant jusqu’à la fin.

Ce qui confirme mon analyse du parcours avant la course ! Il est donc maintenant temps de tout donner sur les 6 derniers KM et de relancer la machine. C’est donc avec une allure moyenne d’environ 14,5 km/h que je me cale pour terminer cette course à la meilleure position possible.

Je suis désormais à la 7ème place et je double le 6ème à quelques KM de l’arrivée. Je termine ensuite ma course sur un rythme soutenu, mais plutôt aisément, à la 6ème position.

la foulée bessenoise 2017 morning runner

 

Bravo au 1er qui bat le record de l’épreuve (je disais que le niveau était relevé !)

la foulée bessenoise 2017 morning runner

 


Et ces demoiselles, on en parle ?

Bien sûr que oui, et grosse mention spéciale pour Nina qui termine le parcours de 9 km en 45.47 minutes et se classe à la 29eme position au général et deuxième dans sa catégorie féminine.

Un grand bravo à toi !

la foulée bessenoise 2017 morning runner

 

Je félicite également Tania qui de son côté boucle le 9 km en 50.39 minutes, et termine à la 51eme position au général et 5eme dans sa catégorie féminine !

la foulée bessenoise 2017 morning runner

Nous ne sommes pas venus au Bessenay pour rien 😉

 


Un dimanche matin comme on les aime

Je suis tout de même plutôt content de ma performance avec une allure moyenne de 13,1 km/h sur ce trail de 18 km avec 500 de dénivelé positif et avec beaucoup de relances.
Je me rends compte que l’entraînement et la régularité payent et que je ne fais pas tout cela pour rien. Il reste tout de même encore quelques petits points à régler mais j’espère monter sur le podium très vite.

 

En tout cas je remercie mes coéquipières qui m’ont accompagné sur ce trail  en ce dimanche matin.
Ce fut un très bon moment.

Je remercie également l’organisation des foulées beaunoises pour leur sympathie et leurs encouragements tout au long de la course ainsi que les ravitaillements copieux et complets pour le plus grand bien des coureurs.

 

On se retrouve dimanche prochain pour un trail de 12 km avec 300 de dénivelé positif.

J’espère faire une bonne performance et je vais tout faire pour en m’entraînant correctement cette semaine.

Fourvière j’arrive 😁

 

À bientôt et bonne semaine !