Salut à toi !

 

Aujourd’hui, je vais te proposer un article au sujet du Polar OH1, qui révolutionne le marché des cardiofréquencemètres.

Je ne t’en dis pas plus, et je te laisse lire avec attention le test de celui-ci !

Bonne lecture. 😀

 


En quoi ce produit est révolutionnaire !?

Personnellement, j’ai toujours opté pour les produits Polar que ce soit pour ma montre de running/triathlon, ou mon compteur GPS vélo.

Jusqu’à maintenant, lors de chacun de mes entraînements, je mettais en place ma ceinture pectorale de ce type :

 

ceinture cardio polar oh1 morning runner

 

Avec l’habitude, pour moi c’est une routine, je passe au robinet avant de m’entraîner, je mouille la ceinture pectorale et go.

Mais c’est vrai que quand tu prends un peu de recul, tu te rends compte que cela peut être un peu embêtant et gênant, surtout pour les filles.

 

Là, tu vas me dire, j’ai la solution à tes problèmes : utilise une montre type M430 ou M600, avec un capteur cardio au poignet ! C’est évident voyons !

Pour en venir à ce sujet, j’avais effectivement délaissé ma M400, pour une M600. Cependant, le problème avec ces capteurs cardio au poignet est que ceux-ci sont très incohérents pour plusieurs raisons :

  • Beaucoup de frottements et mouvements au niveau du poignet
  • Pas fiable sur les changements d’allure, type entraînements en fractionné

Donc si tu souhaites avoir une mesure précise et fiable, il vaut mieux utiliser une ceinture pectorale…

 

Revenons donc à ce fameux OH1. Le fait qu’il soit révolutionnaire est justement, qu’il utilise la technologie LED des capteurs au poignet, mais que celui-ci est un brassard, qui se place au niveau du bras (biceps).

Le brassard sera donc bien en contact avec la peau, stable et ne gène pas.

Ça fait plutôt rêver non ? Passons au test pour en savoir un peu plus ! 😉

 


Présentation du Polar OH1 :

 

ceinture cardio polar oh1 morning runner

  • Prix : 79.90 €
  • Garantie : 2 ans
  • Température de fonctionnement : De -10 °C à +50 °C
  • Mémoire : 4 Mo, jusqu’à 200 heures d’entraînement
  • Mises à jour : via Polar Flow
  • Compatibilité mobile : iPhone 4S et version ultérieure ; Android 4.3 ou version ultérieure à technologie Bluetooth 4.0.
  • Batterie rechargeable : Batterie lithium-ion polymère 45 mAh
  • Durée de fonctionnement : Jusqu’à 12 heures d’entraînement continu
  • Étanchéité : 30 m
  • Taille : M-XXL
  • Diamètre : 29,85 mm
  • Épaisseur : 9,5 mm
  • Poids : 17g

 


Le packaging :

 

Voici la boite du produit :

ceinture cardio polar oh1 morning runner

 

Dans celle-ci tu trouveras :

  • Le capteur optique cardio 
  • Le brassard textile élastique 
  • L’adaptateur USB pour relier le capteur à un PC (synchro et recharge) 

ceinture cardio polar oh1 morning runner

 


Le Test :

 

  • Design et ergonomie :

Un design simple mais efficace permettant d’offrir à l’utilisateur une excellente tenue sur le bras et un bon confort.

Le brassard est confectionné dans une matière textile douce et lavable en machine. Il s’adapte à toutes les tailles et reste bien stable (avant bras ou biceps).

Attention à ne pas trop le serrer pour éviter de couper la circulation du sang ! Personnellement je préfère le mettre autour du biceps, on l’oubli assez vite. Ce nouveau système sur le bras est plutôt intéressant pour les femmes et pour les problèmes de gênes ou glissements que l’on peut avoir avec une ceinture pectorale.

(photo biceps)

Concernant les boutons, c’est simple :

  • Un bouton sur un côté du pod qui présente des fonctions différentes selon la situation d’utilisation et leur
    temps d’enfoncement.
  • Une LED de l’autre côté qui indique différents modes.

Un appui court sur le bouton pour l’allumer, deux appuis courts pour le passer en mode autonome, un appui long pour l’éteindre.

Enfin, on retrouve bien sur des capteurs permettant la recharge, une fois branchés à l’adaptateur USB.

 

ceinture cardio polar oh1 morning runner

 

  • Mise en route et fonctionnement

Concernant la mise en route, j’ai procédé de la façon suivante :

 

 1. J’ai branché le OH1 à mon ordinateur (en USB) et j’ai lancé l’application Polar Flow, pour synchroniser et faire les MAJ de mon nouveau capteur :

ceinture cardio polar oh1 morning runner

ceinture cardio polar oh1 morning runner

 

 2. Il faut désormais associer également le brassard à ta montre ou ton compteur vélo. Pour cela, j’ai allumé le capteur et j’ai fait une recherche bluetooth avec mon dispositif, polar v800 pour le coup.

 

ceinture cardio polar oh1 morning runner

 

3. Une fois l’ajout de votre nouveau OH1 à Polar Flow & votre dispositif, si vous synchroniser celui-ci avec l’application mobile Flow, vous pouvez le voir dans celle-ci :

ceinture cardio polar oh1 morning runner

 

 4. Tout est prêt. Il est désormais temps de s’entraîner !

Pour mettre en place votre brassard (avant bras ou biceps), vous pouvez simplement suivre ce schéma :

ceinture cardio polar oh1 morning runner

Plus besoin de lever le t-shirt comme avec la ceinture pectorale ! 😉

 

L’avantage de ce brassard est qu’il fonctionne également en autonome, sans dispositif associé, ce qui peut-être utile si on oublie sa montre par exemple. Il suffit de l’allumer, faire son entraînement, et ensuite le synchroniser à Polar Flow une fois chez soi.

Tout est également bien expliqué dans le manuel papier et sur le site de Polar -> ICI

Certes, l’opération peut-être un peu lourde, mais elle est à réaliser qu’une seule fois.

 

  • Fiabilité

Pour comparer avec la ceinture pectorale, j’ai décidé de réaliser un parcours en EF plat de 10km, un parcours vallonné de 14km avec montées et descentes (pour assurer un changement de FC) et enfin avec une séance de fractionné. En effet, le gros problème des capteurs optiques au poignet était notamment le fait que les données étaient non fiables lors des séances de fractionné dû aux changements brusques d’allure.

J’ai donc réalisé celui-ci, avec ma ceinture pectorale Polar H7, ainsi qu’avec le Polar OH1.

Au final, j’ai remarqué que :

-> Séance en EF (10km plat) : Vraiment étonnant, les données FC sont similaires, la différence est très minime, rien à dire à ce sujet là.

->Séance vallonné (14km 400D+) : On corse un peu la chose, en ajoutant du dénivelé positif & négatif. Au final, bonne surprise également, les données FC sont presque similaires, mise à part quelques petits décrochages du OH1 par rapport à la ceinture pectorale. Cependant, rien de très grave, le suivi reste fiable.

->Séance fractionné (12 * 1’/1′ en côte) : Nous arrivons au moment fatidique du fractionné. Et la… On se retrouve avec des données presque similaires a un capteur optique au dos d’une montre. La OH1 décroche à plusieurs moment et n’est pas fiable sur 6 des 12 intervalles de fractionné.

 

  • Autonomie et charge

La batterie est plutôt résistante et dure environ 12H, ce qui permet d’enchaîner plusieurs entraînement, mais pour les plus grands sportifs, il faudra le recharger tout les 3/4 jours. De même, je conseille plutôt d’utiliser sa ceinture cardio en cas d’ultra Trail ou de triathlon type Ironman, car le OH1 ne tiendra sûrement pas jusqu’au bout. Une autonomie de 24H aurait été mieux, mais 12H est déjà bien pour un premier produit.

Pour le recharger, on retire le capteur du slot du brassard, on le place dans le support USB et on le branche, soit sur un port USB d’un ordinateur, soit directement sur un adaptateur secteur.

 

  • Résistance : 

Rien à redire a ce sujet la, le circuit imprimé est parfaitement protégé et de plus il est étanche jusqu’à 30 m de profondeur.

 

Note finale : 

 

  Le point positif : La bonne idée de Polar et les améliorations par rapport aux montres avec cardio au poignet.

 

  Le point négatif : Toujours les soucis de fiabilité les données lors des séances de fractionnés avec changements rapides de FC.

 

Au final, j’atteste que le brassard OH1 est plus précis qu’une montre cardio optique portée au poignet.

J’ai tout de même mis une note de 4/5 pour la bonne idée et l’innovation de Polar.

Une bonne alternative pour les sportifs ou sportives qui ne supportent pas la ceinture pectorale, cependant, je pense pas que le OH1 égale celle-ci pour le moment. C’est tout de même un très un produit proposé par Polar, et je pense que ces petits problèmes (notamment pour les changements brusques de FC en fractionné) vont être réglés par Polar, peut-être sur une MAJ ou sur un autre produit.

Mais je ne le conseille tout de même pas à tous ceux qui veulent faire des fractionnés courts ou alors en complément d’une ceinture.

C’est dommage mais ce produit reste tout de même une bonne alternative !

 

Le OH1 est disponible sur le site de Polar -> ICI

 

J’espère que ce test t’as plu !

A bientôt ! 😀