Salut à toi !

 

J’avais précisé que cet été, j’allais profiter au max de la saison à la montagne. Et c’est vrai que j’ai commencé plutôt bien avec une belle course aux 2 Alpes et une victoire en duo avec Lucie, au Trail des passerelles du Monteynard.

Pour bien continuer mes petits trips à la montagne, j’ai décidé cette fois-ci de me rendre dans la région de l’Oisans, pour participer à l’Oisans Trail Tour qui se déroule le 20 et 21 Juillet 2018.

Pour parler un peu de l’événement, cette année est la 2ème édition, et le parcours regroupe 4 stations qui se sont unies pour créer un Trail inédit et ainsi faire profiter de leurs coins sauvages à des coureurs qui sont à la recherche de dénivelés et de panoramas époustouflants.

Beaucoup de nouveautés au programme de cette année avec le changement du parcours du 80 km et l’intégration de deux nouvelles courses. Pour faire le point sur les différentes distances, on retrouve :

 

Concernant le grand parcours de 80 km, les coureurs vont atteindre des passages à plus de 2 700m d’altitude, trouver des dizaines de lacs et pas moins de 7 cols de montagne !

L’organisation à également décidé cette année de rajouter 2 distances plus “accessibles” (15 & 30) en plus du 80 km, mais sur des parcours tout aussi beaux et montagneux !  Je vais donc expérimenter ces nouveaux formats et prendre un dossard sur le 30 km.

Oisans Trail Tour 2018 Morning Runner

Cette année, à cause des intempéries de la veille, certains parcours ont légèrement été modifiés pour la sécurité des coureurs, notamment le 30 km avec 300m de D+ en moins et le 80 km, en 72 km avec 4000 D+.

Je vous prends donc avec moi pour faire un petit débrief sur ce bel événement !

Bonne lecture 😀

 


Direction Vaujany !

 

C’est la première fois que je viens dans l’Oisans, et visiblement, j’ai plutôt bien fait, vu les magnifiques paysages… Je vous laisse voir ça pour vous-même :

 

J’arrive vendredi, dans l’après-midi à Allemont, dans l’appartement que j’ai loué, afin de profiter un peu du coin et surtout de passer une bonne nuit pour être bien en forme et sur place directement pour le lendemain.

Après une petite balade en nature, qui fait du bien, un peu loin de tout, je vais me manger pour prendre un peu de forces, au restaurant “L’eau D’Olle”, où j’ai opté pour un repas léger mais efficace pour prendre des forces. Ce soir, je suis privé de dessert, mais je me suis régalé avec ce bon plat.

Oisans Trail Tour 2018 Morning Runner

Simple mais efficace !

 

Une fois rentré, je m’occupe des derniers préparatifs et le sommeil arrive vite.

Demain, dans mes flasques, je vais opter pour la boisson Maurten, que je viens de découvrir et qui me parait très intéressante sur plusieurs points.

Je voulais vous parler rapidement de cette boisson ISO, même si je pense faire un article dédié par la suite. J’ai été agréablement surpris par son goût neutre, très légèrement sucré, mais sans vraiment de parfum, comme on peut trouver dans les autres boissons ISO du marché. C’est justement en général ces parfums, souvent obtenus avec des , qui peuvent faire accentuer l’écœurement du sucré. J’ai bu toute ma flasque (500 ml) par petites gorgées tout le long de la course et aucuns problèmes de digestion ou d’assimilation. La composition est simple mais efficace, Maurten va à l’essentiel et se contente d’intégrer uniquement les ingrédients essentiels pour un goût neutre (pas de colorants, de conservateurs ou encore d’acides) :

  • Un apport en glucides sous différentes formes : Maltodextrine, fructose et pectine
  • Un apport en sodium : Alginate de sodium et chlorure de sodium

 

 

Concernant la forme du moment, j’avoue que je suis un peu fatigué, mais je tenais vraiment à participer à cet événement. De plus, j’ai un peu délaissé l’entraînement avec dénivelé ces derniers temps, et je mets plus le paquet sur le vélo et le renforcement musculaire à vrai dire. Les deux dernières semaines j’ai couru seulement 30 km par semaine environ (sur du plat), ce qui est peu au vu du volume que j’ai eu ces derniers temps. Cependant, je ne me sens pas plus lent que d’habitude. je vais donc tester ma forme du moment sur ce Trail ! C’est aussi bon de faire le point pour savoir comment aborder ces prochaines semaines d’entraînements / de compétitions.

 


A la découverte du massif de l’Oisans !

 

Malgré que je ne sois pas chez moi, j’ai très bien dormi et c’est vraiment agréable de se lever, le matin d’un Trail en ayant passé une bonne nuit. Ayant déjà mon dossard, je me rends directement sur le lieu de départ à Auris en Oisans (1 600 m) , où le temps ce matin est vraiment typique de la montagne, mais le ciel dégagé ne me rassure.

La nuit fut très orageuse, les parcours ont donc été légèrement modifiés, et nous évitons un passage sur un col, trop dangereux pour les coureurs. Le dénivelé sera donc moins conséquent (30 km pour 1200m D+). Bravo à l’organisation, pour avoir réagi rapidement et prévu un parcours de repli, pour notre sécurité.

 

Je pars de suite en tête, dans l’idée de vite creuser un petit écart avec les poursuivants. Durant la première ascension, nous sommes encore un petit groupe de coureurs. A la fin de celle-ci, nous redescendons à Auris pour repasser au départ et partir pour la suite du parcours. A  ce moment là (3eme km), je suis en tête mais avec le second juste derrière moi.

Oisans Trail Tour 2018 Morning Runner

Second passage à Auris, en tête, pour combien de temps encore ?

 

Au 6eme km, à la fin de la première ascension, le second est toujours derrière moi et j’attendais justement cette partie descendante et plus roulante pour faire l’écart avec lui. Malheureusement, celui-ci tiens la distance et me garde en ligne de mire. Je sens que je ne suis pas à fond (fatigue…) et que c’est difficile de relancer, j’essaye tout de même de faire de mon mieux pour qu’il me lâche.

Oisans Trail Tour 2018 Morning Runner

Fin de la première ascension, le second à mes trousses !

 

Nous allons donc ensuite courir ensemble jusqu’au ravitaillement au 18ème kilomètre sur un rythme assez soutenu. A partir de là, j’ai tout de suite compris la stratégie intelligente de mon adversaire, qui à cherché à me pousser à bout en me prenant pour lièvre. Une fois le ravitaillement passé, une belle montée assez raide se présente devant nous, et c’est à ce moment la que celui-ci attaque et prend les devants de la course. Je ne parvient pas à le suivre et le laisse partir dans le sous bois, impuissant.

Au 20eme kilomètre, je ne l’ai plus dans mon champ de vision, et je pense déjà à gérer ma seconde place, même si je sais bien qu’une course n’est jamais jouée avant la fin… Au vu de la fatigue du moment, je décide de lever le pied et de profiter de ces 10 derniers kilomètres dans ce cadre exceptionnel.

Je prends beaucoup de plaisir dans les dernières descentes, et je sais que l’arrivée est proche, je profite tout simplement du moment. Au 28eme km, il reste un dernier raidard, jusqu’à l’arrivée, pour bien finir de se casser les jambes. Une belle surprise, pour se vider complètement avant la fin 😉

 

Oisans Trail Tour 2018 Morning Runner

La remontée vers Vaujany, à 1 km de l’arrivée

 

Au final, je passe la ligne d’arrivée en 02:28:46, ce qui donne une moyenne de 12,09 km/h. Je vous avoue que je suis un peu déçu de cette deuxième place, et je sais que j’aurai pu gagner cette course si j’étais vraiment reposé et en pleine forme.

Je vais donc maintenant souffler un petit peu et lever le pied sur l’entraînement afin de me ressourcer pour la nouvelle saison !

Oisans Trail Tour 2018 Morning Runner

 

Je tenais maintenant à remercier Jonathan, toute l’organisation et les bénévoles pour avoir permis la réalisation de ce super événement dans un lieu unique où je reviendrai à coup sûr.

Oisans Trail Tour 2018 Morning Runner

Je me contente de la 2ème marche aujourd’hui…

 

La prochaine étape en montagne pour moi sera le VT Summit Games à Val Thorens le 4 et 5 août ! D’ici là, un peu de repos 😉

A bientôt et merci pour ta lecture ! 😀

Photo de la fin :

Oisans Trail Tour 2018 Morning Runner

Comme on dit : “Après l’effort, le réconfort !”